La maison de retraite du chat

Il n’est pas rare qu’une structure soit toujours en activité, mais comptant parmi ses bâtiments une partie abandonnée … Mais la chose n’est pas aisée à aborder.
Nous avons tenté le tout pour le tout, car le bâtiment était cerné d’infirmières et de petits vieux. Nous avons parlé à un des membre du personnel de nos activités. Comme nous n’avons pas de têtes de voleuses, ou de junkies qui aiment la casse (jusqu’à preuve du contraire), le feu vert a été donné.
L’intérieur du bâtiment nous montre d’ores et déjà qu’il a été visité … de toutes façons, les pompiers font régulièrement des interventions dedans. Mais à peine visitions-nous cette structure, que le temps a bien entamée (d’après les dates sur les emballages de médicaments, cela ferait plus de 20 ans que le bâtiment est désaffecté), nous entendons des pas dans le bel escalier en bois … on monte !!! Nous ne sommes pas seules. Nous continuons notre visite à pas de loup … dix minutes après, nous entendons … des coups de scie !!! Nous ressortons. A la fenêtre, un « visiteur » avec un fort accent roumain nous explique qu’il nettoie les lieux « pour une partie d’airsoft » … nous réintégrons l’endroit, pendant ce temps, nos « voisins » s’éclipsent avec deux gros sacs bien chargés. Nous comprenons facilement que ces gens volaient « discrètement » (ou pas !) du cuivre …
Au final, une visite bien charmante, même si le lieu commence à tomber en biberine, à tel point que nous n’avons pas risqué de monter au second étage …

Comments

comments

amelie Écrit par :

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *