La poudrière mystérieuse

Trois bunkers placés côte à côte et qui amènent dans de tortueux souterrains bien glauques qui s’enfoncent à 135 mètres sous les collines. Architectures de poutres jaunes, tiroirs encore présents. Le passé militaire se fait ressentir. L’endroit, construit en 1888 et aménagé au fil du temps abriterait une nécropole, que nous n’avons pas trouvée, ainsi que des munitions qui dateraient de la deuxième guerre mondiale.

Le quatrième bunker a été enseveli et est donc introuvable …

Combien de soldats allemands ont-ils été ensevelis ? Et avec eux, quelle quantité de munitions ? Un danger existe-il toujours autour de ce quatrième bunker, dont la cheminée d’aération (désormais bouchée, mais accessible par sa base) aurait été visitée par d’inconscients « chasseurs de trésor » ? Le seul indice est à trouver dans les archives de la Défense. C’est un rapport militaire de dépollution du 10 juin 1988. On y apprend que la « poêle à frire » a sondé 50 cm d’épaisseur au-dessus de la fameuse galerie écroulée, avec, pour seules découvertes, des cartouches et de rares grenades. « Il n’y ni munition, ni reste humain apparent » est-il écrit. « S’ils existent, ils sont manifestement enfouis sous plusieurs mètres de blocs rocheux… »

Ces tonnes de gravats qui se sont effondrés il y a 70 ans, eux, n’ont jamais été remuées. Opération trop délicate. Ou trop chère. Telle une chape, de la terre végétale est, depuis, venue sommairement combler les vides. Le quartier s’est largement peuplé. Sauf sur ce mystérieux terrain.

L’Etat a récemment vendu aux enchères le terrain … quid de l’avenir du site …

Comments

comments

amelie Écrit par :

2 Comments

  1. tarteconcombre
    1 juin 2015
    Reply

    Bonjour,
    ton site est très sympathique, je pratique l’urbex dans le var, plus trop en ce moment faute de temps.
    Je connais très bien ce site, j’y ai creusé pendant trois ans avec des collègues.
    La bouche d’aération du 4eme tunnel est parfaitement accessible, il faut juste se salir un peu, elle amène au niveau supérieur de la voute du tunnel effondré.
    Ensuite, je n’en dit pas plus, mais ce site peut offrir beaucoup de choses.
    Malheureusement, le nouveau propriétaire du site à retapés les accès dont celui de derrière et c’est donc plus compliqué d’y entrer.
    La colline restera un sanctuaire? L’avenir nous le dira!

    • amelie
      1 juin 2015
      Reply

      Merci pour ton commentaire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *