Le jardin désenchanté

Une visite originale cette fois-ci …

Quoi de mieux qu’une aire de jeux abandonnée pour se replonger en enfance ?

Au départ, il s’agissait d’un joli projet, un lieu où jeux et stimulation de l’imaginaire venaient se côtoyer. Mais malheureusement, après quinze années de travail de conception (de 1988 à 2003), d’une plasticienne, ainsi qu’une centaine d’habitants, notamment à travers de magnifiques mosaïques, ce lieu n’a pu jamais ouvrir ou est resté très peu de temps ouvert.
J’ai toujours hésité à y venir étant donné sa situation (pas loin des allées et venues de méchants en Kalash), mais le fait d’y aller tôt et que ce jardin se situe à côté d’une école nous rassure. Sur ce, nous y allons après la visite du spot précédent.

Nous nous trouvons ainsi devant ce parc, l’entrée est très facile, il y a un trou dans le grillage. Dans le jardin, les hautes herbes sèchent, les cigales commencent à chanter, c’est le début de l’été. Il y a une atmosphère presque Kingesque dans cette petite parcelle de jeu, nous pouvons imaginer le rire des enfants … je me rends compte que le tour sera vite fait mais qu’il y a énormément de choses à prendre en photo. Une carcasse de nez d’avion, un authentique Mirage (récupéré de Chateaudun), remastérisée. Un fort au loin. L’entrée d’un cockpit de sous-marin avec un périscope (un vrai), des toboggans. Des écrans d’ordinateurs sculptés. Tout est tellement hétérogène et allégorique.

Un projet serait en cours pour pouvoir redonner vie à ces lieux. Je connais l’administration de la commune. C’est certainement un des cas de figure similaire à la rénovation de la piscine dans la garrigue, qui aujourd’hui ne ressemble plus à grand-chose, mais passons.

Je me dis qu’enfant, ce jardin m’aurait bien plu. Mon coeur d’enfant en tout cas, s’est bien laissé porté par ces lieux désenchantés qui stimulent encore mon imaginaire. Un cockpit qui donne sur des souterrains qui renferment les mystères de la ville ? Une porte donnant sur des labos secrets ? Et qui sait ?

(exploration réalisée avec Guillaume de bar à ruines)

Comments

comments

amelie Écrit par :

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *