Le pensionnat aux lierres

(Pour certains, le pensionnat abusivement appelé « Joseph Vacher »)

Le carnage.
Ce pensionnat bien connu de la communauté urbex avait de beaux jours encore devant lui.

Mais quand nous sommes arrivés sur les lieux que ne fut pas notre déception … notre dégoût.
Chapelle écroulée.
Moitié du pensionnat incendiée.
Ha les vandales n’avaient pas perdu leur temps.

Pourtant, elle était mignonne cette chapelle ...
Pourtant, elle était mignonne cette chapelle …

Il y a eu des plans pour le ressusciter en 2009, et le rendre à nouveau centre pédagogique mais rien n’a abouti.
Il a été également question de créer un complexe hôtelier à haute valeur touristique sur le terrain.

Plusieurs bâtiments composent ce complexe : salles de classe, où les bancs encore présents attestent encore des présences juvéniles désireuses d’appendre. Des rectangles font savoir la présence fantomatique des tableaux noirs. Les lierres envahissent les fenêtres. La nature reprend ses droits. Plus loin, une grande salle, une kermesse a vraisemblablement eu lieu lors de ses derniers jours, dans le début des années 90 au vu des documents sur place.

Je me risque dans les étages, autres salles de classe, livres épars. De grandes salles pour les dortoirs. Au niveau des douches, début d’effondrement, il faut faire attention. D’autres chambres, plus petites avoisinent les couloirs, certainement pour les enseignants et le personnel. On peut y trouver ça et là des lits moisis. Malgré cet état de décomposition avancée on sent ce passé scolaire qui cherche à y survivre.

Je voulais tellement le faire ce spot, mais au prix de grosses frayeurs. Toutes les structures encore debout menacent à tout moment de s’effondrer, les infiltrations d’eau jouent sur les boisages, et j’ai manqué passer à travers un plancher, si je n’avais pas senti mon pied s’enfoncer sous un tapis. Ce spot est réellement dangereux, le sol des étages ne tient plus, NE VOUS Y AVENTUREZ PAS.

Avec les récentes intempéries, je doute fort qu’il soit encore debout.
Que dire ?

Album photos :

Comments

comments

amelie Écrit par :

4 commentaires

  1. Tom
    4 mai 2017
    Répondre

    Bonjour,
    je partage la même passion que vous et souhaiterai connaître l’adresse de cette endroit ? Si vous ne souhaitez pas afficher cette adresse en publique voici mon adresse mail [modéré]

    • amelie
      23 mai 2017
      Répondre

      Désolée Tom, je ne donne aucune adresse, surtout pour ce lieu devenu dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *