Qu’est-ce que l’urbex ?

Au sens figuré, le terme provient de la traduction littérale de l’expression urban exploration créée par Ninjalicious dans les années 1990 et désigne une activité consistant à visiter des lieux, abandonnés ou non, et en général interdits d’accès, ou tout du moins difficile d’accès. L’explorateur urbain apprécie la solitude des espaces situés en dehors des zones d’activité et de passage conçues comme telles.

La philosophie des explorateurs

Nous n’entrons JAMAIS par effraction dans les lieux,
Nous ne dégradons RIEN,
Nous ne volons RIEN, sinon des prises de vues,
Nous ne dévoilons JAMAIS les lieux de nos explorations,
Nous ne laissons derrière nous que nos traces de pas,

Nous ne ramenons QUE des souvenirs …

Je rappelle que pénétrer dans des propriétés privées ou des lieux publics fermés à la visite est sanctionné par la loi. Les sanctions sont différentes selon les lieux, et le fait de pénétrer par effraction ou de dégrader les lieux sont des circonstances aggravantes pouvant transformer un simple contrôle en garde à vue suivi de procédures.

De plus, pénétrer dans un lieu abandonné et délabré implique des risques d’accidents et de mauvaises rencontres. Prenez donc toutes vos précautions et : trousse de secours, couteau suisse, lampes, eau, téléphone portable, bombe au poivre etc … (Voir ici une liste non exhaustive d’objets à avoir sur soi).

Je n’encourage donc pas à pratiquer l’urbex et je ne suis tenue en aucun cas responsable des conséquences de la pratique de l’Urbex par les lecteurs.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *