Tous mordus de Lustucru !!!

Pas de regrets quand à la localisation d’un tel endroit … plus grand-chose à en tirer, mis à part l’architecture des bâtiments et les vastes gaffs qui ornent les murs.

Le bâtiment a connu différents visages et usages au cours du 20e siècle. La halle monumentale a été créée pour l’Exposition coloniale de 1906 à Marseille. Démontée puis remontée à Arles pour devenir une usine agricole, elle est complétée par un ensemble de bâtiments.

IMG_5495 copymin
Grande Halle initiale


Hélas, en 2003, le Rhône, en crue, innonde considérablement la ville. Les établissements rouvriront peu à peu sauf Lustucru, totalement sinistrée de ce fait, et deux-trois artisans. La production de riz, activité principale de l’usine, est stoppée.

Elle fermera ses portes en 2005 malgré une lutte sociale de grande ampleur. 146 salariés seront touchés par la fermeture de cette usine.

Le site industriel de 6,5 hectares et les bâtiments de 22 000 mètres carrés ont fait l’objet d’une donation à la commune d’Arles. Le site attire depuis des artistes (graffeurs, slameurs, photographes…) qui transforment cette friche industrielle en un lieu culturel effervescent.
La halle initiale, véritable cathédrale d’acier, a été labellisée « Patrimoine du 20e siècle » par l’Etat en 2012, mais son devenir reste encore incertain (en savoir plus : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Paca/Politique-culturelle/Patrimoine-du-XXe-siecle/Le-label/Les-edifices-labellises/Label-patrimoine-du-XXe-Bouches-du-Rhone/Arles/Arles-Halle-du-site-Lustucru).

Comments

comments

amelie Écrit par :

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *