L’Asile Chantant

“Enfermez-moi !!!” … ce sont ces mots qu’on retrouve sur les murs de cet établissement. Le mot est dit, c’est une folle exploration qui m’attend.

A propos du lieu ...
Inauguré eu tout début du siècle dernier, cet asile, œuvre d'un bienfaiteur, avait pour vocation d'accueillir l'Hôpital de la Marine, et plus tard un hospice de jour, et ce à ses soins et à ses frais. Tous les marins nécessiteux du canton y étaient accueillis.
Cet homme était tellement engagé et croyait tellement à ses valeurs qu'il est inhumé avec son épouse dans l'ancienne chapelle, aux côtés des indigents.
Pourtant en 1926, ce lieu a été laissé une première fois à l'abandon, faute de moyens.
Un hôpital finit par occuper les locaux et pendant de nombreuses années, un orphelinat y a fonctionné.
Cet asile est à ce jour depuis de nombreuses années, à nouveau en état d'abandon. Des tags datant de 2005 attestent de la longue durée de désaffectation, probablement une vingtaine d'années.
En 2017 a été acté le projet de réhabilitation de l'asile. Ce projet regroupera un foyer de personnes âgées et une médiathèque

Je décide de partir seule, comme ça sur un coup de tête vers ce spot qui me fait de l’œil depuis quelques mois, voire années. Vu que l’avis de réhabilitation a été annoncé, je n’ai pas envie de le laisser passer, celui-là. Puis j’accuse de sept années d’exploration urbaine, je prends de la bouteille dans le domaine, pour moi ce spot m’a l’air “safe” d’autant plus que l’accès m’a été décrit comme “fingers in the nose“. J’arrive donc devant le bâtiment … et je trouve qu’à première vue, il a de l’allure pour un endroit abandonné depuis tant d’années. C’est tellement joli, tout en briques colorées, que c’en est dommage. Je fais le tour, et trouve l’accès qui m’a été indiqué. Je ne suis pas rassurée, je tâte un peu le “pouls” du lieu pour savoir s’il n’y a personne, avec cette idée que le lieu a la réputation d’être … hanté. Brrr. Pourtant je suis la première à me moquer des chasseurs de fantômes sur Youtube, ou de ces séries à la noix qui passent à la TV aux USA, et je n’y crois pas du tout. Mais je suis seule et je sais que mon imagination peut s’emballer. J’entre donc, et ressens une certaine “lourdeur” … ce lieu si charmant de dehors “pèse” dedans. Je ne suis pas bien, même si mon intuition me dit qu’il n’y a personne. La chapelle est juste magnifique mais on fait vite le tour. J’entends déjà des portes qui claquent et des pierres qui roulent à l’étage …

C’est le vent, normal, tout est ouvert aux quatre vents, les pigeons sont aussi de la partie.

Je monte au premier étage. Il y a des inscriptions sur le mur, du style “vive la bière, ta mère elle boit du Sprite !” (même pô vrai, ça lui donne des ballonnements …) … Les chambres sont vides. Il n’y a rien à voir et …

♫ Na nanana nana ♫

Heu … C’est une petite fille qui chante ça non ????

Je commence à avoir des sueurs froides … “Amelaye, c’est ton imagination …. et puis au pire c’est une vraie petite fille qui chante dans le voisinage et le vent a porté sa voix, tout va bien …”. Je suis un peu déçue de l’intérieur, d’autant plus que ça avait l’air plus grand de l’extérieur, l’antithèse du Tardis. A plusieurs reprises, j’entends des “boums” répétés, un peu comme des bruits de pas sur des planches. Après avoir fait ma série, je redescends, j’arrive dans une pièce qui devait servir de salle de spectacles ou de réfectoire, et là … je sursaute !

Oh punaise, ça bouge …

Oui, il y a bien quelque chose qui bouge dans le fond, bondit sur une ouverture, s’assied et me regarde en me toisant. Ce gros chat est donc le responsable de mes frayeurs ! Je me remets de ma crise cardiaque, d’autant plus qu’il s’enfuit à mon approche, il a plus peur de moi que moi de lui. Bon sang que d’émotions, je n’irai jamais faire une visite de nuit de cet endroit !!! Je rempile mon matériel et me prépare à sortir, soulagée. Mais au moment de passer la tête, j’entends des voix. Des vraies, qui viennent de dehors et qui s’approchent, façon de parler “wesh”, garçon et filles, des ados de 16-17 ans, ils sont moins d’une dizaine. Je pense qu’ils ont soif d’émotions, ils me voient sortir, on se salue, et je me fais directement assaillir de questions … “Bonjour madame, vous prenez des photos ? vous chassez les démons ? vous avez vu des trucs chelous dedans ? Parce que vous savez que c’est hanté ici ? Sérieux, vous photographiez les lieux abandonnés, trop biiiien madame ! Moi je kifferais trop, j’ai trop envie d’acheter plus tard un appareil et faire comme vous faites !! Et quel est le lieu qui vous a le plus fait peur ??? Sérieux madame, vous avez vu, il y a une sainte dedans (elle voulait dire une statue de la Vierge), elle pleure des larmes de sang, juré !!!” Je leur explique que je ne crois pas aux fantômes, et que je n’ai rien vu de particulier là dedans, ils ont du mal à croire que des gens se déplacent dans ce genre de lieu juste pour des photos et rien d’autre. Nous échangeons nos comptes Instagram. Ils entrent par où je suis sortie, sauf une : “ouééé non madame, moi je me cague trop, ça fait peur la-dedans. Tiens je fais leur faire peur aux autres, je vais leur envoyer un texto comme quoi y’a un psychopathe dedans …”. Ils m’ont fait rire. Mais ils ne sont pas restés longtemps. Effectivement je vois des traces rouges sur la statue en question, certainement l’œuvre d’un petit plaisantin …

Les photos :

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.