L’observatoire de Super-Cannes

Ce site est devenu un incontournable, donc cela faisait déjà quelques années que j’avais envie d’y faire un tour, sa location sur ma Google-map bien au chaud.

Obligé, ce lieu vous parle !

J’en profite que je suis avec ma copine pour lui faire découvrir la discipline, avec un lieu pas trop éprouvant à visiter. Le trajet est sympa, et serpente des ruelles ombragées et verdoyantes.

Et enfin, le Graal se présente à nous, bien reconnaissable. Je découvre l’accès fingers in the nose, et nous constatons que nous ne sommes pas seules : en effet, l’endroit est dédié à la promenade dominicale des gens du coin, des gens plutôt jeunes qui veulent prendre des photos ou profiter de la vue imprenable sur la ville. Il faut néanmoins faire preuve de vigilance, car le bâtiment est en état de ruine avancé.

Ce qu’il reste du restaurant

Difficile de s’imaginer que ce squelette de bâtiment circulaire à l’intérieur duquel nous marchons était jadis un magnifique restaurant avec des sculptures de marbre, des lustres et diverses boiseries …

Source : @funimag sur Twitter

Car si on remonte le temps, il s’agit ici d’un lieu construit en 1925, avec à l’époque une tour en bois, qui fut remplacée en 1953 par la tour en béton que l’on connait actuellement.

L’observatoire et sa tour en bois.
L’observatoire dans ses heures de gloire.

Le sommet de la tour était accessible par un ascenseur qui est encore présent à l’intérieur. Malheureusement, après l’avoir bien cherché, le bas des escaliers a été récemment enlevé et le trou dans le plafond a été comblé par des poutres métalliques, probablement par sécurité. Dommage, j’aurais bien aimé voir de quoi ça avait l’air, tout en haut.

RIP l’ascenseur

Il faut savoir également qu’un funiculaire reliait la ville à l’observatoire, mais malheureusement il a été complètement ravagé, de même que la petite maison qui jouxtait l’arrivée. Dans les années 2000, on pouvait toujours voir les wagons, mais ils ont été vandalisés. Une pétition a circulé pour remettre en état les installations, mais sans donner suite.

Le temps fait également son œuvre depuis quelques dizaines d’années : fermé en 1986 à cause de l’afflux des visiteurs en voiture qui ont petit à petit boudé les lieux, le site a été racheté en 1993 par un émir qui voulait y faire construire un hôtel de luxe. Projet qui n’a pas abouti, et depuis, tout ceci demeure à l’abandon.

Photos de la visite :

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.