That 70’s post !

Juillet 20… et quelque.

Je suis furax ! Le facteur a mis un courrier précieux, plié à la “one again” dans la boite aux lettres commune, sans même se soucier s’il est possible d’entrer ou pas dans l’immeuble avec son pass. Mais tu ne sais pas ce qu’on m’envoie, une carte gentille de la part de ma môman, ou une certification signée par un ponte de la Sillicon Valley ? Tu crois quoi ? Que je ne reçois que des factures ? Je monte donc, tout en travaillant mes “yeux revolver”.

Mais ces yeux tombent sous le charme du look so retro de ce bureau de poste, je vais au niveau -1. Ce niveau où je vois plein de boites métalliques et des gens, à l’ouvrage. Ils ont reçu le courrier du jour et les dispatchent dans les casiers, et ces fameuses boites postales, à l’ouverture métallique … ça ressemble à ça …

Mince, pour le coup je me sens attendrie. A l’époque je faisais déjà de l’urbex., et j’avais comme l’intuition qu’un jour je visiterai ce bureau de poste, entièrement, mis à nu, car il me fait envie, fantasmer.

Car oui, des années plus tard, je me retrouve dedans, en mode urbex, comme je l’avais préssenti. Je préviens les curieux : ce spot est fermé, sous alarme, ce qui explique son état.

Le niveau -1 , c’était le niveau de la réception et tri du courrier. J’ai eu “une exe” factrice qui m’a souvent expliqué ses journées, commençant par le tri dans des étagères pour ensuite enfourcher son destrier jaune et donner ce qu’il se doit. D’après ce que j’ai compris c’est la distribution du courrier qui a cessé il y a plus de deux ans, dans cet endroit. Des ventilateurs de plafond étaient sensés brasser de l’air l’été, faute de climatisation. Un toboggan géant est posé pour les colis et les BAL du rez-de-chaussée.

Le niveau -2, c’est la partie parking, où étaient garés les véhicules de fonction. J’y imagine des dizaines de Renault Express jaunes, voire des 4L et des Dyane dans les années 80. Une salle au fond est ornée de décorations de Noël. Elle est decay bien comme j’aime … ça sent le dernier apéro de fin d’année.

Le niveau 0, le rez-de-chaussée, est réservé aux guichets et à la Banque Postale … avez-vous déjà vu l’envers d’un GAB ? Moi oui, je vois même des coffres-forts vides qui me font travailler l’imagination … je n’avais jamais visité de banque auparavant. Dans un des bureaux, on y trouve un tableau blanc sur lequel il y a marqué, à côté d’une horloge bien 70’s qui ravirait un collectionneur, “besoin de congé”. D’après mes sources, la Banque Postale aurait fermé il y a tout juste un an, laissant derrière elle des panneaux vides, des monnayeurs en panne.

Bien entendu, tout est vidé mais l’âme du lieu reste. Cette Poste fut une des dernières à ma connaissance à ne pas avoir subi de rénovation “2000-style-on-kiffe-le-gris” … mais hélas dans les mois qui suivront, ces bureaux mangeront les pissenlits par la racine, et laisseront place à un ensemble immobilier. J’ai eu cette chance, de l’avoir un jour foulé de mes chaussures de marche.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.